Publié le: 08/11/2022 @ 19:13:38: Par Nic007 Dans "Internet"
InternetComme SpaceX l'a récemment annoncé dans un e-mail à ses clients Starlink aux États-Unis et au Canada, un « plafond de données » d'un téraoctet par mois sera mis en place à partir de décembre. Si le volume de données transmises dépasse cette limite, des frais supplémentaires auront lieu, comme c'est le cas avec certains fournisseurs d'accès Internet ou opérateurs de réseaux mobiles normaux. Cependant, Starlink souhaite uniquement "déprioriser" les connexions des clients concernés, de sorte que la réduction des débits de transmission n'est probablement pas aussi drastique qu'avec les fournisseurs d'accès plus traditionnels mentionnés ci-dessus. Avec l'introduction de la limite de limitation, Starlink veut s'assurer que la qualité du service n'est pas affectée par un petit nombre d'utilisateurs qui transmettent "des quantités de données inhabituellement importantes", selon l'entreprise. Jusqu'à présent, la politique de "bouteille pleine de données" de Starlink a toujours été à l'opposé de l'approche des fournisseurs d'accès Internet par satellite concurrents, qui n'imposent pas non plus de limites "dures" sur les volumes à transmettre, mais après une certaine limite sur la quantité des données pouvant être transmises limitent les connexions.

Limiter la quantité de données à un téraoctet avant le début de la limitation ne semble pas particulièrement sévère, mais selon des études pertinentes, un ménage américain moyen consomme actuellement près de 500 gigaoctets. Selon Starlink, moins de 10 % des utilisateurs de ses services dépassent actuellement la barre des 1 téraoctets. Starlink est également un peu condescendant en ce qui concerne les volumes de données. Si vous transférez de grandes quantités de données entre 23 h et 7 h, vous n'avez pas à vous inquiéter car le « plafond de données » ne s'applique pas pendant cette période. Si vous devez transférer plus d'un téraoctet dans le temps restant, vous pouvez payer 25 cents américains pour chaque gigaoctet supplémentaire si nécessaire, a-t-il déclaré. En plus de la nouvelle limite de volume, Starlink introduit désormais également une réduction des bandes passantes disponibles dans l'offre "Standard". Au lieu des 50 à 250 mégabits par seconde précédents, seuls 20 à 100 mégabits par seconde seront livrés à l'avenir. Au total, l'offre de Starlink va devenir nettement moins attractive du fait des changements qui viennent d'être annoncés, mais elle devrait tout de même trouver suffisamment de clients.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2023 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?