Publié le: 05/09/2022 @ 18:37:21: Par Nic007 Dans "Apple"
AppleIl reste quelques jours avant l'événement de lancement de l' iPhone 14 : entre rumeurs et fuites, il semble déjà tout savoir sur les nouveaux smartphones de la pomme, mais l'événement de mercredi pourrait encore réserver quelques surprises. Non seulement parce qu'en plus des nouveaux iPhones de 2022, d'autres produits arriveront que nous connaissons relativement peu ( Apple Watch Pro et AirPods Pro 2 , par exemple), mais aussi parce que cela pourrait être l'année où Apple ne se contentera pas de vendre ses smartphones. , mais lancera ses propres abonnements iPhone . On en parlait depuis plusieurs mois et aujourd'hui Mark Gurman, un journaliste de Bloomberg très proche d'Apple, a relancé la nouvelle sur Twitter. Mais comment fonctionnera cet abonnement ? Bien sûr, nous ne connaissons pas encore les détails, mais nous avons quelques indices pour suggérer à quoi cela pourrait ressembler.

En premier lieu, il s'agira d'un abonnement différent de celui des opérateurs : contrairement à ce qui se passe avec les opérateurs téléphoniques, en effet, dans ce cas on ne parlerait pas d'un paiement échelonné visant à l'achat, mais d'un contrat similaire à la location d'automobiles, où l'objet ne devient jamais la propriété de l'utilisateur. D'une part, cela pourrait vous faire tourner le nez, d'autre part cela pourrait avoir des avantages indiscutables pour les abonnés, comme la possibilité de remplacer et de mettre à jour votre appareil chaque année. Mais pourquoi Apple viserait-il à proposer cet iPhone en location ? Évidemment pour obtenir des revenus plus importants, considérant également que l'aspect économique pourrait également convaincre les utilisateurs. En fait, les abonnés se retrouveraient à dépenser des sommes relativement modestes chaque mois mais, dans l'ensemble, Apple gagnerait plus. Reprenons donc les calculs indicatifs proposés par Gurman lui-même pour expliquer la perspective d'Apple.

Les utilisateurs changent d'iPhone en moyenne tous les 3 ans , ou lorsque des conditions particulières surviennent (écran cassé, iPhone trop vieux qui ne supporte plus les mises à jour, etc...). Actuellement, Apple gagne en moyenne un peu plus de 800 dollars sur la vente d'un iPhone, selon Counterpoint Research. On parle donc d'un gain d'environ 800$ tous les 3 ans par utilisateur. Examinons maintenant les prix de départ de l'iPhone 13, de l'iPhone 13 Pro et de l'iPhone 13 Pro Max et supposons un abonnement (respectivement) de 35 $, 45 $ ou 50 $ par mois. Les résultats seraient ceux-ci :

- iPhone 13 pour 35$/mois = 1260$ sur trois ans (au lieu de 799$)
- iPhone 13 Pro pour 45$/mois = 1620$ sur trois ans (au lieu de 999$)
- iPhone 13 Pro Max pour 50 $/mois = 1 800 $ sur trois ans (au lieu de 1 099 $)

Comme vous pouvez le voir, les bénéfices d'Apple augmenteraient fortement ; en outre, Apple pourrait également prévoir des formules d'abonnement avec Apple One inclus, ou en tout cas des abonnements liés à ses services. Et puisque les iPhones prêtés à l'usage ne resteront pas chez l'utilisateur, Apple pourra également les revendre reconditionnés après retour. Selon les estimations de Gurman, avec les abonnements iPhone, Apple pourrait obtenir une marge bénéficiaire de 40% supérieure à celle actuelle (déjà très élevée) des iPhones. Gardez à l'esprit que, bien sûr, les chiffres proposés dans le calcul ne sont qu'une hypothèse , mais il est raisonnable de s'attendre à des coûts mensuels relativement faibles pour attirer le plus d'utilisateurs possible. Jusqu'à présent, nous avons parlé de prix en dollars car, franchement, il est très peu probable qu'un tel service arrive en Europe dès le premier instant.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?