Publié le: 16/11/2021 @ 20:04:19: Par Nic007 Dans "Social"
SocialLa société dédiée au monde du travail est prête à lancer à grande échelle Service Marketplace , un nouveau service dédié exclusivement aux indépendants et visant à les mettre en contact avec des clients potentiels dans le univers connecté fonctionnant 2.0. LinkedIn, qui compte actuellement 740 millions d'utilisateurs, dont 25 arrivés depuis un an et demi, est déterminé à étendre ce qui est resté jusqu'à présent une niche, mais qui est inévitablement vouée à croître après la poussée de la pandémie : celle des indépendants. . L'objectif est d'élargir les possibilités des indépendants, en ouvrant un nouveau front sur le marché du travail. Le nouveau service Service Marketplace permettra à ceux qui ont un numéro de TVA et qui sont des indépendants de se connecter avec des clients potentiels disposés à leur proposer des emplois et des projets, comme cela se produit sur des plateformes telles que Fiverr et Upwork . En 2020, année de la pandémie de coronavirus, ces deux plateformes ont en effet enregistré une augmentation significative de leurs revenus grâce au smartworking : avec des professionnels travaillant à domicile, la plupart des projets ont été développés à distance, avec des missions spécifiques, et les deux plateformes ont gagné quelque chose comme 550 millions de dollars, une augmentation de 37% par rapport à l'année précédente.

En février, LinkedIn avait déjà annoncé son intention de lancer une série de tests sur un service de ce genre à partir des États-Unis. Le marché du travail à l'étranger connaît en effet une transformation radicale : d'un côté il y a des personnes qui, à cause de la pandémie, ont perdu leur emploi et en cherchent un nouveau, de l'autre il y a une montée en puissance des les travailleurs qui ont décidé de changer de carrière en privilégiant des méthodes de travail plus flexibles et qui permettent de choisir pour qui travailler, pour combien de temps et pour combien d'argent. Cette tendance se reflète également chez les utilisateurs de LinkedIn : Suzy Owens, porte-parole de l'entreprise, a confirmé que des milliers de personnes ont ajouté les mots « ouvert au travail » à leur profil depuis le début de la pandémie . Une façon de faire savoir aux recruteurs et aux clients potentiels qu'ils sont disponibles, et le Service Marketplace suit cette tendance. Les premiers tests effectués ont montré que l'intérêt est là, car 2 millions d'utilisateurs de la plateforme l'ont montré.

LinkedIn a publié une courte vidéo sur YouTube le 22 octobre dernier pour expliquer comment fonctionne le Service Marketplace : ceux qui utilisent la fonctionnalité doivent spécifier ce dont ils ont besoin et peuvent ensuite lancer la recherche, tandis que ceux qui proposent le service doivent spécifier leurs compétences et leur volonté de travailler. A ce stade, la plateforme essaie de faire le « match » : le client explique quel type de projet il souhaite développer et le freelance peut accepter d'y travailler. A la fin de l'expérience, le client peut exprimer une appréciation sur l'opérateur indépendant : « 82% de ceux qui embauchent ou ont embauché un indépendant ont déclaré avoir reçu une référence de quelqu'un de leur réseau professionnel - explique LinkedIN - et envisage la meilleure façon pour trouver le meilleur candidat ".

Bref, l'approche semble être d'aider les professionnels tels que les designers, les développeurs et les experts en marketing à trouver du travail. Des professionnels qui doivent nécessairement soigner la partie réservée à la description de leurs prestations avec une extrême attention afin de croiser les recherches de clients potentiels et d'employeurs : parmi les freelances les plus positivement évalués on trouve un personal branding coach, un coach de carrière et plusieurs experts qui, en plus d'indiquer leur qualification, expliquent en quelques lignes en quoi consistent leurs prestations.

Le chef de produit de LinkedIn, Matt Faustamn, avait annoncé à TechCrunch que les catégories disponibles pour les professionnels seraient de 250, puis passeraient à 500 si l'initiative réussit. Au départ, il n'y a pas de commission , comme c'est le cas pour d'autres systèmes de recrutement, une politique adoptée pour inciter les gens à essayer le service qui pourrait être modifié lorsqu'il commencera à être maillé. En attendant LinkedIn a déjà apporté quelques modifications mineures mais actuelles à la plateforme donnant la possibilité de spécifier si vous recherchez un emploi à distance, sur site ou hybride (le modèle qui implique une partie du travail à distance et une partie sur site) .

Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?