Publié le: 07/09/2022 @ 19:23:33: Par Nic007 Dans "Google"
GoogleIl y a quelques semaines, à la mi-août, Google annonçait une mise à jour très importante de son principal outil, le moteur de recherche : « Plus de contenu provenant des personnes, pour les personnes en recherche ». L'idée de base est simple, tellement banale que, aux yeux d'un profane, on s'exclamerait « mais n'est-ce pas déjà ainsi ? » : empêcher Google de privilégier des contenus qui ne semblent pas écrits pour un public humain , mais plutôt de de plaire aux algorithmes du moteur de recherche et/ou d'inciter l'internaute à cliquer dessus, au point que dans certains cas on se demande aussi s'ils ont bien été écrits par une personne. Ces changements vont de pair avec une autre nouveauté lancée au printemps, et liée aux avis produits , afin de faire trouver à l'utilisateur des contenus de plus en plus authentiques et réellement utiles . Les deux nouveautés sont déjà disponibles dans le monde entier, pour les utilisateurs anglophones (la première est en fait toujours en déploiement, mais la conclusion de la version est attendue pour demain) ; en ce qui concerne le français, cependant, il n'y a pas de dates, et l'histoire passée nous enseigne qu'il peut falloir des années pour que des mises à jour d'une ampleur similaire se propagent. Mais ce n'est pas le problème.

Cette mise à jour garantira que le contenu non original et de mauvaise qualité ne figure pas en tête des résultats de recherche . A vouloir être minutieux, on pourrait arguer qu'il ne faut pas vraiment se positionner, mais on ne sera pas là pour pinailler dans les communiqués de Google, d'autant que les expérimentations menées par le moteur de recherche ont révélé que les plus grandes améliorations se font justement avec les contenus associés à shopping et technologie (entre autres). Le fait est que non seulement le contenu proposé dans la SERP ( page de résultats du moteur de recherche - la page avec les résultats du moteur de recherche) pourrait s'améliorer, mais c'est la même SERP de Google qui a changé au fil du temps, et pas vraiment pour le mieux. pour l'utilisateur. Il y a quelques mois, une analyse intéressante d' Il Post est sortie, dont le titre est tout un programme : " Les recherches Google ne sont plus ce qu'elles étaient", qui analysait à la fois comment le moteur de recherche a changé et comment il est utilisé . de personnes. En fait, Google est le moteur de recherche dominant au niveau mondial depuis plus de vingt ans ( 84,75 % de part de marché sur ordinateur , 95,6 % sur mobile ) et au fil du temps, il a évolué, tant en termes d'algorithmes que de présentation des résultats.

La SERP relative au "Samsung Galaxy S22", visible ci-dessus, est particulièrement illustrative : 4 annonces, la news box, et un onglet latéral avec divers liens pour l'achat et plus de détails , avis et boutiques qui s'ouvrent en pop-up sur le même page. En continuant à faire défiler, nous avons, sous le bloc d'actualités, le site officiel de Samsung, puis la case supplémentaire "les gens ont également demandé", qui continue de s'étoffer avec de nouvelles questions si vous deviez cliquer sur l'une de celles présentes. En fait, après 2 écrans complets , il n'y a toujours pas de vrai résultat organique . Là où auparavant il n'y avait que des liens vers une ressource sur le web, il existe maintenant de nombreuses boîtes de différents types, des annonces, des nouvelles (parfois même Twitter), des vidéos et autres "distractions" qui captent facilement l'attention des utilisateurs, et rendent le positionnement sur Google de moins en moins efficace. De plus, au fil du temps, Google a essayé de fournir de plus en plus la réponse de manière proactive , sans que l'utilisateur n'ait à quitter la SERP pour obtenir ce qu'il voulait. Dans certains cas, c'est même le moteur de recherche lui-même qui extrait le contenu des résultats de recherche, pour les présenter immédiatement à l'utilisateur, afin que ce dernier n'ait pas à cliquer pour obtenir ce qu'il veut. C'est une démarche logique si l'on y réfléchit bien : si Google ne propose que des liens, l'internaute cliquera sur l'un des premiers, quittant immédiatement le moteur de recherche, pour continuer à naviguer ailleurs. Avec l'avènement des réseaux sociaux, qui par nature maintiennent les utilisateurs collés à eux-mêmes, l'écart de temps passé est devenu considérable : Google est le site le plus visité au monde, mais en même temps celui sur lequel les utilisateurs se trouvaient plus court; et Google a essayé de changer cet état de fait.

Dans le même temps, les habitudes des utilisateurs ont également changé : la recherche mobile s'est progressivement imposée de plus en plus, et là Google est encore plus leader que sur le desktop. De plus, c'est le public qui utilise de manière différente les nombreux autres outils à sa disposition . L'année dernière, TikTok a dépassé Google en tant que site le plus populaire au monde (source : Cloudflare ), et récemment, il y a même eu un canular selon lequel il l'aurait également dépassé en tant que moteur de recherche (spoiler : TikTok n'est pas un moteur de recherche, et comparez-le à Google, c'est comme comparer des poires et des nuages). Le fait est, cependant, que Google n'est plus le seul fournisseur qu'il était autrefois, et pour obtenir une réponse, l'utilisateur d'aujourd'hui n'a pas nécessairement besoin d'effectuer une recherche dessus. Peut-être ne fera-t-il confiance qu'à l'influenceur/créateur de son choix, peut-être cherchera-t-il un cadeau directement sur Amazon, ou peut-être s'inspirera-t-il d'Instagram pour choisir la déco de la maison. Et patience s'il y aura peut-être aussi du contenu sponsorisé que vous n'avez même pas remarqué. La faute n'en est certes pas à Google, mais en même temps c'est aussi le moteur de recherche lui-même qui aliène un peu son audience, tant par la qualité que par la visibilité donnée à ses résultats.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?