Farming Simulator 22 Platinum Edition
Publié le 17/11/2022 Dans PlayStation 5
Un retour à la ferme ... sans ménagement.

Pour une nouvelle année, nous avons un nouveau volet de l'un des simulateurs les plus célèbres par excellence : Farming Simulator 22, le jeu dans lequel nous serons responsables de notre propre ferme où nous ferons pousser des plantes et prendrons soin des animaux. Nous démarrons le tracteur et nous nous mettons au travail. À chaque nouvel épisode, la franchise Farming Simulator n'a cessé d'ajouter de nouvelles fonctionnalités pour offrir un réalisme extrême dans ses mécanismes, le dernier volet étant sorti en 2020. Farming Simulator 22 vient prêt à ajouter du nouveau contenu avec lequel non seulement devenir des agriculteurs, mais avoir la liberté de décider dans quel secteur nous voulons baser notre économie, parce que la ferme n'est pas tout. Pour les nouveaux joueurs qui rejoignent la saga après cette sortie, il est important de leur dire que ce n'est peut-être pas la sortie la plus adaptée pour eux, car GIANTS Software a voulu concentrer sa cible sur les joueurs de longue date qui sont là depuis les premiers volets ou qui ont déjà beaucoup d'expérience dans la saga. Qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien, quiconque joue à Farming Simulator 22 doit venir de chez lui et connaître ses mécanismes, car le jeu n'est pas livré prêt à l'emploi pour faciliter l'apprentissage. Dans une décision quelque peu controversée, le jeu n'a pas de tutoriel, quelque chose qui fait cruellement défaut et qui, espérons-le, sera ajouté à l'avenir. La seule chose que nous aurons à la place sera la section Aide du menu du jeu, qui nous indique en gros comment jouer, les mécanismes de base ou des informations sur les produits et les saisons de plantation, mais même ainsi, c'est une aide qui n'est pas d'une grande utilité et qui finit par être encore plus confuse pour le joueur. Ce dont nous avons vraiment besoin, c'est d'un tutoriel en jeu qui nous guide pas à pas, qui nous dise quoi faire et sur quels boutons appuyer, mais nous ne le verrons nulle part. Parce que oui, nous savons peut-être que pour ensemencer un champ, nous devons attacher le semoir au tracteur et y ajouter des graines, mais nous n'avons aucune idée de la façon de le faire ou de la combinaison de boutons à utiliser - et nous avons essayé un millier de façons différentes.

Le véritable didacticiel du jeu - et c'est là qu'intervient la véritable controverse - ne se trouve ni dans le jeu ni dans le menu d'aide. Si nous voulons apprendre à jouer au jeu en profondeur, le développeur nous invite à visiter sa chaîne youtube où il postera des vidéos explicatives, ainsi qu'un énorme guide écrit divisé par sections - actuellement indisponibles - que nous ne pouvons lire qu'à travers le site web de la franchise. Honnêtement, cela nous semble être une façon beaucoup plus alambiquée et compliquée d'apprendre à jouer au lieu d'inclure un tutoriel dans le jeu lui-même, ce qui aurait été plus confortable et les joueurs, qu'ils soient nouveaux ou vétérans, l'auraient davantage apprécié. Une fois que nous entrons dans le gameplay lui-même, nous pouvons choisir trois types de difficulté : facile, normal et difficile. Dans la première, nous aurons déjà notre propre ferme avec tous les éléments et un important coussin d'argent pour commencer à travailler directement, dans la deuxième nous n'aurons que la terre et le reste nous devrons l'obtenir par nous-mêmes, et la troisième, qui est la plus difficile, nous propose de partir complètement de zéro sans avoir un seul dollar à dépenser, nous devrons donc faire du travail extérieur pour gagner un peu d'argent et commencer à décoller.

Des évolutions à la clé ?

Cette fois, nous aurons le choix entre trois environnements différents : Elmcreek, qui rappelle les habituelles fermes du sud des États-Unis, Haut-Beyleron qui s'inspire de la campagne française et Erlengrat, basé sur les régions alpines où prédomine le terrain enneigé. Le choix de l'un d'entre eux détermine le type de produit que nous pouvons cultiver ou le modèle commercial auquel nous pouvons faire face, car dans les régions enneigées, il n'est peut-être pas pratique de se concentrer sur l'agriculture et il est préférable de se concentrer sur l'élevage, par exemple. Il faut dire qu'en termes de réalisme et de profondeur, le jeu est assez complet, car pour faire avancer notre ferme, nous devrons réaliser toutes les étapes et les actions qui sont requises dans la vie réelle, et cela va de l'attelage du tracteur aux différents outils pour modifier la terre, fertiliser le champ, aller au magasin pour acheter des graines, stocker le produit dans des silos, verser de l'essence, etc... De toute façon, si nous ne voulons pas faire tout cela et que nous voulons voir comment notre ferme se développe sans lever le petit doigt, nous pouvons toujours engager des ouvriers qui se saliront les mains pour nous. La conduite des véhicules nous laisse des sensations opposées. Les tracteurs et les camions sont bien contrôlés et nous n'aurons aucun problème avec eux, mais lorsqu'il s'agira de prendre notre véhicule utilitaire pour nous rendre en ville, nous verrons que le contrôle est absolument désastreux, avec une physique totalement irréelle et des virages serrés qui le rendent totalement incontrôlable et font de l'utilisation de la voiture un véritable cauchemar. Il est parfois préférable de voyager à pied ou dans les tracteurs eux-mêmes plutôt que dans sa propre voiture.

La principale nouveauté de Farming Simulator 22 est la possibilité de construire votre propre ville et de décorer la région à votre guise. Avec un menu similaire à celui des jeux de gestion et de construction classiques - dont nous ne comprenons franchement pas que l'accès à ce mode ne puisse se faire qu'à travers le menu d'achat de véhicules -, nous pouvons sélectionner différents bâtiments, commerces ou décorations avec lesquels construire notre ville à notre façon. Bien entendu, cela a un coût et chaque élément que nous plaçons nous obligera à dépenser une bonne somme d'argent. Il est donc préférable de le faire lorsque nous avons suffisamment d'économies si nous ne voulons pas voir comment nous pouvons rapidement faire faillite. Passons à la section audiovisuelle. En termes de graphismes, le jeu est tout simplement bon, il n'y a pas de grande amélioration par rapport aux jeux précédents mais la vérité est qu'il n'est pas mauvais du tout. En ce qui concerne le son, nous sommes surpris, car la radio du jeu dispose de différentes stations de genres variés et de chansons sous licence d'artistes connus, ce qui nous permet de varier les plaisirs et de nous distraire lors des longues et lourdes tâches agricoles. Les textes sont heureusement en français et nous l'apprécions beaucoup, car nous devons constamment lire la section d'aide.

Quid de la Platinum Edition.

Farming Simulator 22 Platinum Edition est une mise à jour majeure du titre déjà massif sorti il y a un an. Le célèbre simulateur d'agriculture et d'élevage, en effet, publié et développé par Giants Software a décidé de briser le moule et de nous emmener dans une autre dimension. Oui, car il y a beaucoup de nouvelles fonctionnalités et, à ce rythme, le simple fait de l'appeler un "simulateur de ferme" pourrait être presque offensant. Farming Simulator 22 Platinum Edition est un jeu tellement riche en contenu qu'il court le risque de s'éparpiller rapidement et d'amener le joueur à ne conclure que très peu de choses. Vous devez être clair sur ce que vous voulez retirer d'une course, car il est pratiquement impossible de tout faire. Les machines coûtent de l'argent et les plus de 500 véhicules parfaitement homologués offrent une telle spécificité que les achats doivent être effectués de manière ciblée et en fonction de ce dont nous avons réellement besoin. Si vous souhaitez vous lancer dans l'élevage, l'agriculture devra également aller de pair, avec des cultures qui vous permettent de faire vivre le bétail de manière adéquate. De même, si les animaux ne vous intéressent guère et que vous ne voulez faire que de l'agriculture, il est logique de commencer comme "entrepreneur", en apprenant les mécanismes du jeu et en gagnant de l'argent en conduisant les véhicules des PNJ. Encore une fois, ne vous laissez pas emporter par l'envie d'acheter le dernier tracteur ou la dernière batteuse, car selon le travail à effectuer, vous avez besoin de la bonne machine. L'agriculture est l'art de savoir attendre : on commence par faire pousser deux brins d'herbe là où hier encore un seul poussait. La sylviculture est l'une des fonctionnalités poussées dans le DLC Farming Simulator 22 Platinum Edition. Afin de mieux comprendre ses mécanismes, il est utile de poser un postulat : la sylviculture ne signifie pas seulement "couper les arbres morts", mais mettre en œuvre une série de procédures pour préserver le patrimoine forestier. Si vous décidez d'entreprendre et de développer ce type de jeu, vous devrez d'abord apprendre à marquer les arbres avec les bidons appropriés. Le jeu met à disposition des boîtes de différentes couleurs et vous laisse le soin de choisir celle que vous voulez utiliser pour dessiner les différentes marques, en fonction de l'action à mener sur un arbre particulier ou même des groupes d'arbres. Attention, nous ne sommes pas dans Age of Empires, où les sapins, les mélèzes ou les châtaigniers sont de la pure matière première. Le fait de couper un spécimen sain entraîne une pénalité et peut vous faire perdre un certain devoir.

Pour soutenir pleinement cette nouvelle activité, Giants Software a introduit une carte appelée Silverrun Forest, ainsi qu'un paquet de nouveaux véhicules qui marquent l'entrée officielle de Volvo dans la marque Farming Simulator. En plus du légendaire constructeur suédois, nous voyons s'ajouter des véhicules de marques déjà présentes dans le titre, comme John Deere, Komatsu, Koller et bien d'autres, pour un total de 40 nouveaux éléments, y compris les accessoires à monter sur eux. Dans ce type de jeu, la forêt est votre richesse, car ce n'est qu'en continuant à l'entretenir et en lui permettant de se développer au mieux que vous disposerez du bois nécessaire à la construction des bateaux sur les chantiers navals de la carte. Donc, tout est clair, non ? Entretenez bien la forêt, achetez les bonnes machines, construisez les bateaux et allez pêcher. La vie en plein air, c'est merveilleux ! Farming Simulator 22 Platinum Edition est un jeu naturellement orienté vers le multijoueur, puisque vous pouvez faire équipe avec d'autres joueurs pour accomplir des missions ou donner (et recevoir) un coup de main à la ferme. L'espoir est que Giants Software améliore les serveurs, car dans les heures du soir où le nombre de joueurs est le plus élevé, il y a toujours un risque de ralentissement ou d'autres problèmes. D'un point de vue visuel, le jeu a progressé aussi, bien que non exempt de défauts. Le cycle des saisons est vraiment un merveilleux gimmick, mais on aurait peut-être pu oser quelque chose de plus avec les scénarios enneigés. Les véhicules ne sont pas recouverts de neige, ce qui nuit au réalisme, même si nous savons très bien à quel point les fabricants tolèrent mal les dommages et la saleté sur les livrées de leurs joyaux. Cela dit, il y a quelques bugs de particules et de fréquence d'images, mais rien qui ne nuise à l'expérience de jeu. Nous devons applaudir la modélisation des machines agricoles et des modèles : ils ont l'air réels, surtout si vous pouvez profiter du jeu sur une PS5, une Xbox Series S ou un PC avec une carte vidéo décente.

VERDICT

Farming Simulator 22 Platinum Edition est un indéniablement un titre très complet et qui gagne encore en profondeur avec cette déclinaison. La nouvelle carte et les mécaniques inédites de jeu sont très amusantes, et quelques petits défauts graphiques ne suffisent pas à gâcher son plaisir et sa longévité. De plus, les mods, grâce à la communauté très active, en font un jeu pratiquement sans fin. Ce qui est dommage, ce sont les nombreux obstacles que le joueur novice trouvera pour apprendre toutes les bases du titre et profiter de toutes ses options.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
7 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?