Pathfinder : Wrath of the Righteous
Publié le 19/10/2022 Dans Xbox One
Pathfinder : Wrath of the Righteous arrive sur consoles.

Pour les amateurs du genre et pour ceux qui viennent d'être initiés à l'univers du jeu de rôle, Pathfinder est à l'origine un jeu de plateau qui trouve ses origines dans le colossal Donjons et Dragons mais, comme beaucoup d'autres titres issus du jeu de plateau, il a traversé les écrans et est entré de plain-pied dans le monde du jeu vidéo il y a trois ans avec Pathfinder : Kingmaker. Ce nouveau volet commence avec notre protagoniste qui se réveille au milieu d'un festival organisé dans la ville de Kenabres. Après avoir retrouvé son calme et sans avoir eu le temps de s'habituer au lieu, la ville est attaquée par le seigneur démon Deskari et son armée, laissant Kenabres réduite en cendres. Deskari crée une brèche qui mène à l'Abîme et c'est là que notre intrépide protagoniste tombe et sauve sa vie. Une fois dans les profondeurs, nous rencontrons une série de mercenaires que nous rejoignons pour mettre fin au siège des démons. Notre héros, à son insu, semble détenir la clé pour mettre fin aux hordes ennemies qui sévissent dans le monde depuis plus d'un siècle. Il faut dire que les possibilités de création de personnages sont énormes, puisque nous avons le choix entre 25 classes, chacune dotée de particularités qui la rendent unique, et 12 races, que nous pouvons personnaliser à notre guise. De plus, nous aurons des points de compétence que nous pourrons distribuer comme bon nous semble pour créer notre héros en fonction de nos besoins.

Comme dans tout bon RPG, les décisions que nous prenons dans chaque dialogue affecteront le monde qui nous entoure. Par conséquent, les possibilités de rejouabilité sont assez élevées car chaque décision conditionne le cours des événements suivants. À ce stade, Pathfinder : Wrath of the Righteous permet au joueur de faire le choix souhaité en fonction des traits de personnalité du personnage ou des décisions considérées comme correctes en fonction de chaque situation, ce qui constitue l'une des grandes forces du jeu. La gestion de l'équipe peut se faire individuellement ou en groupe, avec un maximum de six personnages dans le groupe. En outre, face aux ennemis, Pathfinder : Wrath of the Righteous offre la possibilité d'activer ou de désactiver le combat au tour par tour, obtenant ainsi deux modes de jeu : La première est le classique combat au tour par tour dans lequel chaque personnage aura une action à effectuer -attaque, soin, déplacement-. Le deuxième type de combat consiste à désactiver le combat au tour par tour et à permettre à chaque personnage d'attaquer directement l'ennemi - dans ce mode, nous pouvons indiquer le type de sort ou d'attaque que nous voulons qu'il exécute, cela dépendra de chaque joueur -.

Une adaptation réussie.

En plus de cela, nous pourrions envisager un troisième mode de jeu - que nous appellerions hybride - qui combine les deux modes précédents, c'est-à-dire que le combat au tour par tour serait désactivé mais qu'avant de commencer le combat, nous pourrions le mettre en pause et indiquer à chaque personnage quelle action nous voulons qu'il effectue. L'idéal est d'essayer tous les différents types de combat et de choisir celui qui convient le mieux à votre style de jeu. Lorsque nous atteindrons un certain point dans le jeu, nous aurons l'occasion de diriger une armée et de réaliser plusieurs actions -recruter de nouveaux soldats, construire des bases où garder les troupes et planifier des stratégies à mener contre l'ennemi-, ce qui aura de plus en plus de poids à mesure que nous avancerons, jusqu'à occuper une partie substantielle de notre temps de jeu. Bien qu'il s'agisse d'un genre traditionnellement lié au PC, Pathfinder : Wrath of the Righteous se contrôle parfaitement avec une manette. On perd un peu de fluidité dans le maniement du personnage, mais rien de décisif et, contrairement à d'autres conversions réalisées par le passé, à aucun moment on ne se retrouve perdu dans d'interminables roulettes de sous-menus.

Graphiquement, le jeu est très bien travaillé, avec une grande variété d'effets en combat et un environnement soigné avec de grands détails. Des zones clairement différenciées avec une bonne atmosphère et un éclairage qui accompagne les personnages en laissant un halo de mystère dans les zones non découvertes, bien que cette version pour consoles n'ait pas un taux de trame aussi stable qu'on pourrait le souhaiter, même si on joue sur des consoles de nouvelle génération. En plus de cela, les graphismes ont également pris un recul significatif par rapport à la version PC. Le jeu est parfaitement traduit dans notre langue, ce dont nous sommes reconnaissants, car il est très dense et il serait difficile d'y jouer s'il était en anglais. Pour ce qui est de la section sonore, nous avons une bande-son qui accompagne parfaitement l'histoire et améliore considérablement la qualité du titre. Pour les amateurs de RPG dans le plus pur style D&D, Pathfinder : Wrath of the Righteous est un excellent pari, car il nous offre un grand nombre d'heures -surtout grâce à la rejouabilité qu'il propose-. C'est, sans aucun doute, l'un des meilleurs CRPG de ces dernières années. A noter que cette édition physique comprend le guide officiel, des autocollants et 4 DLC (« Faces of War », « Love Beyond Death » , « Paint of War » et « A Visitor from Distant Lands »).

VERDICT

La version console de Pathfinder : Wrath of the Righteous est une solide adaptation de l'original. La maîtrise a été traduite à merveille, et même les quelques problèmes techniques qui affligent cette version ne parviennent pas à ternir le résultat final. Pathfinder : Wrath of the Righteous est l'un des meilleurs CRPG de ces dernières années, un must pour tous les fans du genre.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
8 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?