F1 Manager 2022
Publié le 05/09/2022 Dans PlayStation 5
Une entrée en matière cohérente.

La Formule 1 est l'une des licences les plus puissantes du secteur sportif. Dernièrement, Codemasters vous a donné l'occasion de prendre le volant d'une F1 dans "F1 22" et de courir pour la victoire avec Lewis Hamilton et compagnie. Mais dans "F1 Manager 2022" de Frontier Development, vous tirez les ficelles dans l'ombre et, en tant que chef d'équipe, vous vous occupez des finances, du développement et même de la stratégie de votre écurie. Cela ressemble au rêve devenu réalité de tous les fans de Formule 1 - mais "F1 Manager 2022" est-il aussi bon que beaucoup l'espèrent ? Dans "F1 Manager 2022", vous prenez le contrôle d'une des dix écuries du circuit de Formule 1 en tant que chef d'équipe. Contrairement à "F1 2022", il n'est malheureusement pas possible de créer sa propre entreprise. Le choix de votre équipe détermine les conditions de départ. Chez Ferrari, par exemple, vous disposez d'un solide matelas financier, mais le conseil d'administration attend aussi que vous finissiez dans le top 3 du classement des constructeurs et des pilotes à la fin de la saison. En tant que simulation économique et sportive, "F1 Manager 2022" vous assomme dès les premières minutes avec des tâches, des tableaux et des termes techniques. Pour les débutants, le jeu propose heureusement un assistant qui les guidera durant les premières semaines en tant que chef d'équipe et leur expliquera ou les déchargera de nombreuses tâches. Frontier Developments s'efforce de rendre le jeu clair et compréhensible malgré sa complexité.

On se trouve donc constamment en équilibre sur le fil du rasoir entre les fans occasionnels et les professionnels de la Formule 1. Comme dans "F1 2022", vous pouvez automatiser de nombreux processus, comme le déroulement des week-ends de course. De cette manière, vous décidez vous-même du temps et des efforts que vous souhaitez investir dans "F1 Manager 2022". En principe, la navigation dans les menus est très claire et compréhensible. Après le tutoriel, vous développez rapidement des routines et des processus que vous suivez. En tant que chef d'équipe, vous vous occuperez plus tard, entre autres, d'obtenir des sponsors, de gérer votre équipe et surtout de décider du développement du parc de véhicules. Pour ce faire, vous faites fabriquer de nouveaux composants pour vos bolides dans le département de recherche. En adaptant les points forts et les valeurs, vous modifiez par exemple les attributs du flux d'air, du refroidissement du moteur et de la résistance à l'air des caisses latérales. Important : vous avez toujours à l'esprit la comparaison avec la concurrence et devez donc évaluer les modifications apportées à votre voiture en conséquence. C'est pourquoi l'amélioration des performances est particulièrement amusante lors de la première saison. L'interaction avec l'équipe et l'intégration des licences sont également convaincantes. Ainsi, vous ne vous contentez pas de surveiller le paddock, mais vous interagissez également avec vos constructeurs. Au fil du jeu, vous améliorez même leurs compétences pour qu'ils deviennent de véritables personnalités.

Point fort : le week-end de course.

Le point fort du jeu est sans aucun doute les week-ends de Grand Prix : Ceux-ci commencent en principe par la préparation et la fixation d'objectifs de sponsoring. Si vous atteignez les places ou les classements prédéfinis, vous recevrez un bonus par la suite. Pour les Grands Prix également, vous pouvez définir combien vous souhaitez jouer. Vous avez par exemple la possibilité de sauter les qualifications ou d'utiliser les stratégies prédéfinies. Les courses elles-mêmes sont simulées par Frontier Developments avec un gameplay 3D plein d'ambiance qui (malgré des filtres flous exagérés) est tout à fait acceptable pour un jeu de gestion. Les angles de caméra et la radio des stands ajoutent à l'atmosphère. Pendant la course, vous pouvez donner des ordres aux pilotes en appuyant sur une touche et leur demander d'être plus agressifs ou plus discrets. Les écrans de données vous donnent un aperçu de facteurs tels que la consommation d'essence ou l'usure des pneus. Malgré la fonction d'anticipation, les courses prennent du temps. Celui qui traverse les événements à une vitesse 16 fois supérieure à la normale ne voit finalement que quelques points qui s'agitent en plan large. Lors du test, nous avons généralement suivi le premier tour en temps réel et avons ensuite alterné entre une vitesse deux fois plus rapide et une vitesse quatre fois plus rapide. Très important : le jeu ou vos constructeurs interrompent l'avance rapide lors d'événements importants. La tactique est ici un vrai plaisir - si la stratégie est finalement couronnée de succès. Des facteurs comme les changements de temps ou les accidents apportent en outre une dynamique supplémentaire au jeu.

"F1 Manager 2022" captive les fans de course dès les premières heures. L'atmosphère de la Formule 1 est magnifiquement transposée et on se sent vraiment au cœur de l'action. Malgré tout, le gameplay et la présentation montrent de petits signes d'usure au fil du temps. En course, par exemple, les annonces radio, par ailleurs très évocatrices, se répètent sensiblement. Les courses de sprint récemment introduites manquent. De plus, le niveau de difficulté aurait pu être un peu plus élevé. Celui qui ne fait pas de mauvaise gestion complète se retrouve rapidement en tête à long terme, trop facilement. Ce qui est vraiment gênant, c'est le manque de fonctions pour les joueurs à long terme. Car si les débutants s'y retrouvent bien, il manque des options plus approfondies pour la microgestion et l'optimisation des détails. La recherche de nouveaux composants, en particulier, devient vite monotone et offre trop peu de possibilités. Il en va de même pour les stratégies de course, qui auraient pu être plus approfondies et plus complexes. Le jeu semble certes très compliqué au premier abord, mais il reste gérable pour une simulation sportive ou économique sur consoles. La courbe d'apprentissage est donc raide. Mais une fois que vous avez surmonté la surcharge initiale, le jeu devient très fluide.

VERDICT

Le plaisir que vous prendrez à jouer à F1 Manager 2022 dépendra fortement de vos exigences. Vous voulez optimiser, adapter et personnaliser votre écurie jusque dans les moindres détails ? Dans ce cas, la simulation de course tombera en panne d'essence au plus tard après une saison. Mais si vous voulez tirer les ficelles en tant que chef d'équipe et profiter de l'atmosphère de la F1, "F1 Manager 2022" vous captivera. Frontier Developments n'exploite pas pleinement le potentiel du scénario mais cela ne change rien au fait que "F1 Manager 2022", malgré ses petits défauts, est devenu une simulation de F1 divertissante et bien jouable.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
7 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?