OlliOlli World
Publié le 08/02/2022 Dans PlayStation 4
L'épisode du renouveau.

À une époque où les jeux de skate étaient au plus bas, avec une pénurie de sorties et les quelques jeux qui sortaient ne finissaient pas par convaincre les joueurs, une saga est arrivée qui a su apporter un vent de fraîcheur au genre : OlliOlli. Après une suite qui a continué l'histoire, il était temps de donner à la série une nouvelle tournure avec le troisième volet : OlliOlli World, développé par Roll7 et distribué par Private Division. OlliOlli est une saga que l'on pourrait considérer comme un croisement entre Tony Hawk's Pro Skater et Trials Fusion, car son style de jeu se concentre davantage sur l'atteinte de la fin du niveau en surmontant les obstacles que sur le sport de skateboard en lui-même, sans pour autant négliger la part de figures et de combos pour marquer des points. Ce qui est incroyable dans cette saga, c'est que malgré leur simplicité visuelle et de jeu, ce sont des jeux totalement addictifs qui sont rapidement devenus l'un des favoris du secteur, démontrant qu'il n'y avait pas besoin de revendications publicitaires sous forme de marques ou de célébrités pour attirer les gens, et que le jeu en trois dimensions n'était pas nécessaire pour bien faire les choses. Avec seulement quelques boutons - et beaucoup d'habileté - vous pouviez réaliser de nombreux tours et combos. Ce troisième volet, intitulé OlliOlli World, représente l'évolution logique d'une saga qui a conquis de plus en plus de fans et qui avait besoin d'un saut de qualité et de budget. Contrairement aux volets précédents, qui étaient développés dans un style pixel-art austère, ce nouveau volet fait le saut vers les trois dimensions, du moins dans l'aspect visuel, car le gameplay continue d'être en format bidimensionnel comme dans le reste des jeux.

L'intrigue du jeu nous parle dans le pays fictif de Radlandia, divisé en plusieurs royaumes dominés par les "dieux du patinage" - littéralement parlant, des dieux, des divinités - chacun étant spécialisé dans un style de compétition particulier. De temps en temps, ces dieux choisissent un représentant sur Terre pour leur apprendre tout ce qu'ils savent et continuer à propager le noble art du skateboard pour qu'il ne disparaisse pas. Or, le dernier élu est sur le point de prendre sa retraite et cherche un nouveau successeur, et c'est là que nous intervenons. Vous savez qu'avec ce genre de jeux d'arcade, on a toujours l'impression que l'ajout d'une intrigue de remplissage est complètement inutile, mais heureusement ici elle est bien intégrée et honnêtement, le charisme et le charme du titre ne seraient pas les mêmes sans elle. Après avoir créé notre personnage à l'aide d'un éditeur intéressant - auquel nous pouvons revenir à tout moment dans le jeu -, nous nous mettons au travail dans le premier royaume, qui sert essentiellement de tutoriel pour apprendre et s'habituer à toutes les mécaniques dont nous disposerons. Avec une série de personnages qui nous guident et nous donnent des informations sur le monde dans lequel nous nous trouvons et sur les circuits, nous apprenons à maîtriser les commandes de notre planche. La prise en main est assez simple, du moins en apparence : il suffit d'utiliser le joystick sans appuyer sur aucun autre bouton pour réaliser toutes les figures et combinaisons disponibles. En maintenant le bâton dans n'importe quelle direction et en le relâchant, nous effectuerons un saut équivalent à un certain mouvement, puis différents tours entrent en jeu pour réaliser des figures plus complexes et élaborées.

Une accessibilité importante.

Malgré sa simplicité, ce n'est pas un jeu facile à maîtriser, en fait les premières fois nous devrons recommencer le niveau plusieurs fois car nous voyons que nous tombons encore et encore. Et il ne suffit pas de faire des mouvements et des sauts, il faudra aussi maîtriser le timing pour savoir quand les faire et ne pas finir par glisser au milieu d'un escalier ou tomber d'une falaise par exemple. Mais avec quelques parties jouées, nous commencerons bientôt à maîtriser le système et nous ferons des tours de passe-passe de manière très satisfaisante. Les différents niveaux nous mettront à l'épreuve dans tous les domaines. Comme nous l'avons déjà mentionné, l'idée est d'aller d'un point A à un point B dans des circuits remplis d'obstacles tels que des sauts, des rails à broyer et des chemins alternatifs. En plus, nous devrons effectuer des mouvements et enchaîner des combos pour augmenter notre score, ce qui nous apportera des avantages juteux sous forme d'accessoires et de vêtements pour notre personnage ou de niveaux bonus. En plus de compléter les niveaux de manière normale, chaque circuit nous offrira des défis supplémentaires sous la forme de missions alternatives dans lesquelles il faudra enchaîner un certain nombre de coups, éviter des obstacles ou casser certains éléments de la scène. Cela donne encore plus de rejouabilité à un titre déjà long - plus de 70 niveaux - et je vous assure qu'il sera très difficile d'obtenir 100%.

Graphiquement parlant, la saga a pris un virage à 180 degrés, orientant son style visuel vers un style " indie " ou surfeur qui rappelle surtout celui vu dans la série Adventure Time, et la vérité est que ça rend bien, ça lui donne cet air renouvelé et sympathique qui manquait à la franchise. Quant au son, la bande sonore qui nous accompagne au cours de nos aventures - et dont on peut sélectionner les thèmes avant de commencer à jouer - présente une grande variété de groupes de différents genres, bien que la sélection de chansons ne soit pas particulièrement large. En ce qui concerne la langue, il n'y aura pas de dialogues - à l'exception des sons typiques qui simulent des voix - mais nous aurons des textes en français parfait avec une bonne localisation. En bref, OlliOlli World apporte beaucoup de fraîcheur à la franchise et nous laisse avec un titre très divertissant et stimulant que nous apprécierons beaucoup. Ce n'est pas un jeu parfait, ses défauts incluent une certaine monotonie dans certains des scénarios malgré la présence de différents biomes et une maniabilité qui ne répond pas toujours au moment où nous le souhaiterions, mais il s'agit sans aucun doute d'un titre hautement recommandé tant pour les fans de la saga que pour les amateurs de jeux d'arcade qui n'ont jamais joué à l'un de ces jeux.

VERDICT

OlliOlli surprend une fois de plus les joueurs avec un titre très séduisant tant au niveau du gameplay que des visuels grâce à son changement de registre vers un style "hippie" et joyeux. Malgré son apparence, il reste un titre aussi exigeant que les précédents et nécessite beaucoup de pratique pour maîtriser chacune de ses sections. Avec plus de 70 titres à jouer et une énorme rejouabilité, OlliOlli World est un must-have.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
8 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?