BlazBlue : Continuum Shift II
Publié le 15/12/2011 Dans PSP
Une suite directe ?

BlazBlue : Continuum Shift II est le nouveau jeu de combat d'Arc System Works, les auteurs de Guilty Gear. Les environnements sont en 3D (comme dans Super Street Fighter IV 3D Edition), mais les affrontements se déroulent sur un axe 2D, à l'ancienne. On retrouve d'ailleurs beaucoup de Guilty Gear dans ce titre, sentiment renforcé par l'écoute des musiques alternant rock et métal signés Daisuke Ishiwatari, et un doublage excellent. Sur le plan scénaristique, Continuum Shift II est d'ailleurs une suite directe à son ainé. On retrouvera donc les 16 combattants d'origine, plus trois petits nouveaux (Makoto, Platinuum, et Valkenhayn). D'aucuns pourraient dire que c'est insuffisant, mais chacun d'entre eux est très différent. Non seulement, ils bénéficient d'un style unique (et bien sur d'une petite histoire particulière), mais également d'un art de combat différent. Chacun d'entre deux disposent d'une arme de prédilection (pistolet, bâtons, épée, voire ses poings) et de coups uniques qu'il va falloir mémoriser. Et comme c'est souvent le cas dans les jeux de ce genre, on retrouve des attaques faibles, médiums, fortes, et bien sur une compétence spéciale par personnage.

Le mode Histoire permettra de découvrir le passé de chacun des personnages. Si vous perdez un combat, l'histoire évoluera d'ailleurs différemment. Amusant. Le mode Arcade demeure assez classique et vous lance dans un compétition en dix matchs. L'option Versus permet de jouer à deux simultanément, le Score Attack se concentre sur les points obtenus dans les combats, le mode Training permet de s'entraîner et d'enregistrer nos mouvements, tandis que le mode Replay Theater propose de revoir les combats enregistrés dans les affrontements en ligne. Le mode Network ne permet plus de jouer en ligne, tandis que le nouveau mode Abyss est une déclinaison des options Survie habituelles.

Une réalisation convaincante.

Les graphismes de Blazblue Continuum Shift II apparaissent très détaillés, et mélangent efficacement la 2D et la 3D. On appréciera particulièrement les expressions très naturelles des combattants, et le fait que tous les sprites aient été dessinés à la main. Le portage PSP a été davantage soigné que la version 3DS, cela se sent. La jouabilité, simple d'accès, reprend un schéma de commandes relativement dynamique (même si la fausse croix de direction fait toujours aussi mal aux doigts), tout en se montrant riche en options. Mais seuls les joueurs les plus attentifs découvriront la petite merveille se cachant dans le gameplay de Blazblue. On y retrouve en effet tout un tas de techniques surpuissantes (attaque, défense, coup spécial) qui ne se laisseront pas maîtriser par le premier venu. Il est cependant possible d'utiliser le mode Stylish, qui offre une action très simplifiée pour les débutants. Les musiques restent assez variées pour leur part, dans la plus pure tradition japonaise (les doublages sont en anglais ou en japonais). Hélas, l'orchestration n'est pas des plus réussie, et les sons ont tendance à grésiller.

VERDICT

Malgré quelques modifications inhérentes au support, cette version PSP de Blazblue Continuum Shift II reprend toutes les qualités du jeu d'arcade et nous livre un résultat très exaltant. Le jeu est beaucoup plus soigné que son homologue 3DS, tant sur le plan technique que de la prise en main.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
8 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?