Publié le: 21/06/2022 @ 19:31:14: Par Nic007 Dans "Droit"
DroitLe Bundeskartellamt, c'est-à-dire l'office antitrust allemand, qui s'occupe de la libre concurrence sur le marché, a annoncé par un communiqué qu'il avait engagé une procédure contre Apple . L'entreprise à la pomme est accusée de pratiques commerciales déloyales pour la mise en place d' App Tracking Transparency , la fonctionnalité introduite avec iOS 14.5 qui oblige les applications tierces à demander l'autorisation des utilisateurs pour pouvoir les suivre. Net d' éventuelles failles , la fonctionnalité a été un succès et, selon les recherches, près de 90% des utilisateurs ont bloqué le suivi. Selon l'antitrust allemand, cependant, le problème est que la fenêtre contextuelle App Tracking Transparency ne s'active pas sur les applications d'Apple . En d'autres termes, le logiciel système continue de suivre les utilisateurs, contrairement aux logiciels tiers qui peuvent être bloqués par les utilisateurs. Ce n'est pas nouveau qu'Apple soit accusé de favoriser ses services. L'Union européenne a maintes fois pris position là-dessus : la dernière fois Apple Pay s'est retrouvé au centre du viseur , mais l' App Store et iMessage ont également été mal jugés par l'UE, sans parler de la fameuse dispute Apple Music vs Spotify . Il est encore tôt pour savoir comment l'initiative du Bundeskartellamt se déroulera et si elle aura une influence sur le reste de l'Union européenne, mais concernant la procédure contre App Tracking Transparency, un porte-parole de l'antitrust allemand a déclaré :

''Nous accueillons favorablement les modèles commerciaux qui utilisent les données avec soin et donnent aux utilisateurs la possibilité de choisir comment les utiliser. Une entreprise comme Apple, qui est en mesure de fixer unilatéralement les règles de son écosystème, notamment son App Store, devrait adopter des règles pro-concurrentielles. Nous savons que c'est le cas lorsque les règles d'Apple s'appliquent à des tiers, mais nous craignons que cela ne se produise pas avec Apple lui-même. Cela permettrait à Apple de prioriser ses propres offres ou de gêner d'autres entreprises. Notre processus repose en grande partie sur la nouvelle expertise acquise dans le cadre des règles plus strictes sur le contrôle des abus contre les grandes entreprises numériques introduites l'année dernière (article 19a de la loi allemande sur la concurrence - GWB). Sur cette base, nous menons déjà ou avons déjà conclu des procédures contre Google/Alphabet, Meta/Facebook et Amazon."
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?