Jouez la sécurité : 5 raisons de ne pas télécharger des jeux piratés – ESET dit pourquoi
Publié le 13/07/2022 Dans Press Releases
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
C'est assez amusant jusqu'à ce que vous soyez piraté - et ce n'est qu'un des risques de télécharger des jeux piratés
Le 13 juillet 2022 – Cette année, les revenus mondiaux des jeux vidéo augmenteront de près de 11 % pour atteindre environ 209 milliards de dollars (market is set to grow). Comme pour les films, les shows télévisés, les livres et autres contenus numériques, il existe un marché sans précédent pour les titres de jeux qui ont été « piratés » afin que tout le monde puisse les utiliser gratuitement. Le piratage se trouve sur toutes les plates-formes, des jeux sur PC et appareils mobiles aux consoles.
Qu'est-ce qu'un jeu piraté ?
Le piratage et les marchés gris semblent toujours avoir une longueur d’avance sur les canaux de distribution numériques légitimes. Regardez le succès de Napster bien avant l'arrivée d'iTunes et de Spotify. Ou de Megaupload, l'une des plus grandes sources de piratage numérique lors de son lancement en 2005, deux ans avant Netflix.
Les jeux illégaux ont été "piratés" en contournant la Gestion des Droits Numériques (DRM), une technologie conçue pour protéger les droits d'auteur. Ainsi, ils permettent aux utilisateurs d'accéder et de jouer sans payer les développeurs ou les distributeurs. Souvent, les titres fort demandés sont sélectionnés pour être piratés dès leur sortie. Il existe même des pirates qui mettent la main sur des copies gratuites et les distribuent avant la date de sortie officielle.
5 raisons d’éviter les jeux illégaux
Peu importe la façon dont les jeux sont piratés (how the games are ultimately cracked), les conséquences peuvent être désastreuses pour les utilisateurs.
1) Les maliciels
Les pirates utilisent un jeu populaire et l'attrait du contenu gratuit pour encourager les utilisateurs à télécharger des logiciels infectés par des maliciels. Cela se fait en partageant des messages sur les réseaux sociaux, par des mails de phishing ou même via l'optimisation des moteurs de recherche de leurs sites Web ou des torrents P2P. Souvent, les maliciels sont créés pour contourner les filtres de sécurité traditionnels, parfois l'utilisateur doit même désactiver complètement son antivirus. Il nécessite généralement aussi des autorisations excessives pour s'exécuter. De plus, les maliciels peuvent être cachés dans les mods - des fichiers supplémentaires nécessaires pour continuer à jouer.
En juin 2021, on a appris (it was revealed) que des millions de PC avaient été infectés par des chevaux de Troie, et ce en l'espace de deux ans. Le maliciel, diffusé principalement par le biais de ces jeux illégaux, a volé plus d'un million d'adresses mail uniques et 26 millions d'informations de connexion.
Les autres types de maliciels couramment propagés par les jeux piratés incluent :
• Des maliciels de crypto-mining susceptibles de vider l'appareil de la victime et de lui laisser des factures d'énergie élevées
• Des chevaux de Troie bancaires, conçus pour voler des données financières et personnelles
• Des enregistreurs de frappe et voleurs d'informations conçus pour extraire toutes sortes d'informations personnelles à partir des appareils
• Du rançongiciels qui bloque l'accès à votre ordinateur et vous demande un rançon pour y accéder
• Du maliciel botnet, qui transforme votre appareil en un ordinateur zombie pour une utilisation dans des attaques ultérieures.
2) Adware ou logiciels publicitaires
Les logiciels publicitaires ne sont pas aussi dangereux que les maliciels, mais ils peuvent être une nuisance pour les utilisateurs de PC et de mobiles. Des pop-ups constants et des nouvelles fenêtres du navigateur inondent la victime de vidéos et de publicités statiques, rendant de plus en plus difficile l'utilisation normale de l'appareil. En 2020, 21 applis de jeu ont été expulsées de Google Play Store (kicked out the Google Play store) car elles contenaient des logiciels publicitaires intrusifs.
LECTURE CONNEXE : Tracking down the developer of Android adware affecting millions of users
3) Le jeu ne fonctionne pas comme prévu
Les jeux piratés semblent être un excellent moyen d'accéder gratuitement aux titres souhaités. Mais la réalité est souvent très différente. Il se peut que le jeu ne fonctionne jamais correctement sur votre PC ou console. Des bogues ou des problèmes peuvent sérieusement en affecter les performances. Il peut être incomplet. Ou il peut simplement cesser de fonctionner après un certain temps, si les développeurs effectuent des vérifications continues pour l'enregistrement du logiciel. Il peut y avoir des problèmes de compatibilité. Si les utilisateurs essaient d'ajouter des logiciels piratés à leur bibliothèque Steam, ils seront identifiés comme des jeux non-Steam (they will be identified as non-Steam games) et ne pourront pas accéder à toutes les fonctionnalités de la plate-forme.
4) Plus d'accès aux plateformes de jeux
Le développeur légitime peut être en mesure de tracer des logiciels piratés vers des appareils spécifiques et de mettre partiellement ou définitivement sur liste noire les comptes associés. C’est un risque sur les plates-formes de console de jeu comme Xbox, où, dans le passé, les fournisseurs ont été extrêmement proactifs (extremely proactive) et on fait de réels efforts dans ce sens.
5) Attention non désirée des forces de l’ordre
Il est également bon de savoir que l'utilisation de jeux piratés est illégale. Selon la juridiction dans laquelle vous vivez, cela peut entraîner des amendes ou même des peines de prison, si l’usage d’un tel logiciel a pu être tracé.
Super conseils pour éviter les risques
La bonne nouvelle c’est qu'il n'est pas difficile d'éviter la plupart de ces risques. Les sites de torrents doivent être évités et les jeux vidéo doivent toujours s’acheter dans des magasins officiels. Cela permet d'atténuer les risques de maliciels et publicitaires, de mauvais gameplay et d'éventuels problèmes juridiques. Autres conseils importants pour rester en sécurité :

• Utilisez toujours un anti-malware d'un fournisseur réputé sur tous les PC et appareils. Ne l'éteignez jamais.
• Vérifiez plutôt deux fois les paramètres de sécurité recommandés sur toutes les plates-formes de jeu que vous utilisez, telles que Steam, Twitch et Discord.
• Ne cliquez jamais sur des liens dans des mails non sollicités. Visitez toujours le site Web du développeur légitime ou une place de marché bien connue telle que l'App Store d'Apple ou Google Play.
Bon amusement !

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?