N'oubliez pas de débrancher vos appareils avant de partir pour les fêtes , explique ESET!
Publié le 22/12/2021 Dans Press Releases
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Que le travail se fasse au bureau ou au domicile, beaucoup d'entre nous ont tendance à utiliser le mode de veille sur les ordinateurs et autres appareils. Nous le faisons pour pouvoir redémarrer rapidement l'appareil et nous remettre au travail sans redémarrer le système d'exploitation. L'ordinateur portable est ensuite retiré de la station d'accueil ou débranché du moniteur, mis dans le sac à dos prêt pour le retour à la maison ou dans la pièce voisine pour le télétravail. Le moniteur reste sur place et on le laisse souvent s'endormir – pas de berceuse, pas de bonsoir... on s'éloigne tout simplement.

La consommation d’un moniteur en mode de veille se situe autour de 0,5 W/4 kWh par an. Cela est différent en fonction du type et de l’âge de l'appareil, de la marque et d'autres variables. Plus l'appareil est ancien, plus il consomme de l'énergie, car il n'est peut-être pas conforme aux réglementations telles que celles de la directive sur l'Ecoconception de l'Union Européenne https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/qanda_19_5889.

L'équipement d’un bureau à domicile se compose généralement d'une imprimante, d'un moniteur, d'un ordinateur portable, d'un chargeur de téléphone, d'un concentrateur satellite de réseau maillé et d'une multiprise protégée contre les surtensions qui affiche une lumière lorsqu'elle est opérationnelle. En dehors du concentrateur satellite de réseau, tous ces appareils pourraient en théorie être débranchés lorsqu’on quitte l’espace de travail pour la journée.

Si l’on est deux à télétravailler, le nombre de moniteurs, d'ordinateurs portables, de chargeurs de téléphone, etc. peut alors doubler. Il est bien évident que ces appareils représentent la majorité des configurations de postes de travail, que ce soit dans un bureau ou dans un espace de télétravail.

Supposons maintenant que quatre appareils restent branchés en mode de veille pour chaque espace de travail. Pour un télétravailleur basé en Californie, le coût de l'énergie pendant les heures creuses peut être aussi bas que 28 cents par kWh, ce qui signifie qu’en moyenne une personne dépense potentiellement 4 $ US par an en laissant les appareils branchés pour plus de commodité.

Vous pensez peut-être que c’est peu, et c’est vrai. Mais s’il y a 14 000 personnes dans une petite ville, et si nous supposons que 30 % d'entre elles ont une configuration similaire en raison du télétravail ou simplement d'un espace de travail familial, 4 200 personnes dépensent donc 16 800 $ US par an, alors que ce montant pourrait être économisé. Si nous calculons ce que cela fait pour la Baie de San Francisco, avec une population d'un peu moins de huit millions d'habitants, les chiffres deviennent significatifs : 2,4 millions de postes de travail coûtent 9,6 millions de dollars US par an en mode de veille. Mais ce n'est vraiment pas qu’une question d'argent !

Le coût réel c’est l'empreinte carbone due à l'utilisation inutile d'énergie. En supposant que 30% des personnes disposent d'un espace de travail - soit à la maison soit au bureau - et qu'ils laissent tout en veille, alors 38,4 millions de kWh sont utilisés à des fins inutiles. Cela crée une empreinte carbone de 15 tonnes d'émissions de CO2 par an. Vous pouvez faire le calcul et voir ce que cela signifie pour tout un pays, un continent ou même la planète. C'est vraiment impressionnant.

Alors, lorsque vous vous éloignez de votre poste de travail, que ce soit à la maison ou au bureau, avec l'intention de revenir après les fêtes de fin d'année, débranchez les appareils de la prise murale - c'est non seulement rentable mais aussi meilleur pour l'environnement.

Joyeuses fêtes !

A propos d’ESET
Depuis plus de 30 ans, ESET®développe des logiciels et des services de sécurité informatique de pointe pour protéger les entreprises, les infrastructures critiques et les consommateurs du monde entier contre les menaces numériques toujours plus sophistiquées. De la sécurité des terminaux et des mobiles à l'EDR en passant par le chiffrement, l'authentification à double facteur, les solutions légères et performantes d'ESET protègent et surveillent 24/7, mettant à jour, en temps réel, les défenses afin d’assurer sans interruption la sécurité des utilisateurs et des entreprises. L'évolution constante des menaces nécessite un fournisseur de sécurité informatique évolutif qui permet d’utiliser la technologie de façon sûre. Ceci est supporté par les centres de R&D d'ESET dans le monde entier, travaillant à soutenir notre avenir commun. Pour plus d’information visitez www.eset.com , ou suivez nous sur LinkedIn, Facebook, Twitter et https://www.eset.com/be-fr/ .

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?