Publié le: 03/10/2018 @ 21:51:12: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLa Commission irlandaise de protection des données (DPC), le principal régulateur européen en la matière, a ouvert mercredi une enquête sur la faille de sécurité révélée la semaine dernière par Facebook, qui a affecté près de 50 millions de comptes d’utilisateurs du premier réseau social mondial : "L’enquête étudiera en particulier le respect par Facebook de ses obligations dans le cadre du règlement de l’Union européenne sur la protection des données personnelles (RGPD) pour mettre en oeuvre les mesures techniques et organisationnelles visant à assurer la sécurité et la sauvegarde des données à caractère personnel qu’il traite", dit la DPC dans un communiqué.

La RGPD, entrée en vigueur en mai, prévoit, en cas d’infraction aux lois relatives à la protection de la vie privée, des amendes pouvant atteindre 4% du chiffre d’affaires global ou 20 millions d’euros, selon le montant le plus élevé, contre quelques centaines de milliers d’euros auparavant. La DPC, qui contrôle un certain nombre de multinationales américaines ayant leur siège européen à Dublin, a précisé que Facebook l’avait informée de l’ouverture de sa propre enquête interne. Le groupe l’a assurée qu’il continuait de prendre des mesures pour réduire les risques potentiels auxquels sont exposés ses utilisateurs.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?