Le logiciel flexible Ventouris reste un maître atout pour Acerta dans un paysage social et juridique tumultueux
Publié le 17/12/2018 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Hasselt, le 17 décembre 2018 - Pour calculer les cotisations sociales et les droits sociaux des indépendants, une simple feuille Excel ne suffit pas. Acerta, la principale caisse d’assurances sociales du pays, compte pour cela sur Ventouris. À présent que Securex va, elle aussi, utiliser cette plateforme, 95 % des caisses d’assurances sociales reposent sur ce logiciel. Un outil informatique qui a déjà 10 ans et qui restera opérationnel à coup sûr jusqu’en 2026, ce n’est guère fréquent. « La flexibilité intrinsèque de Ventouris et la longue relation de confiance établie avec les utilisateurs rendent cette plateforme particulièrement évolutive, » dit Johan Lybaert (CCO applications chez Cegeka).

Ventouris est une application web en ligne permettant de traiter des données en temps réel. Cegeka a lancé le développement de l’application pour Acerta, la plus grande caisse d’assurances sociales du pays (258.000 indépendants affiliés), en 2005. 7 autres caisses (Partena, Xerius, Zenito, Multipen, Group S, Incozina et CNH/NHK de l’INASTI) utilisent également cette application pour calculer et gérer les cotisations sociales et les droits sociaux des indépendants.

La question s’est donc posée l’année dernière : ce logiciel vieux de 10 ans répond-il encore aux changements intervenus sur le marché ? Els Schellens (Director Operations Starters et Indépendants chez Acerta) : « Une étude d’architecture externe ainsi que Cegeka elle-même nous ont montré que notre programme pouvait même repartir pour 10 années supplémentaires. Cela est dû surtout à la manière dont il a été développé en 2005, qui tenait déjà compte à l’époque de la flexibilité et de la maniabilité. En tant que plateforme, Ventouris grandit avec les besoins de l’entreprise. »

Il y a toutefois un monde de différence entre le Ventouris 1.0 et la version 2018. Els Schellens : « Les modifications de la réglementation se succèdent à un rythme effréné depuis ces dernières années. Nos informaticiens et les employés de Cegeka se réunissent alors à chaque fois. Ils discutent de tout jusque dans les moindres détails, après quoi Cegeka produit une nouvelle version toutes les deux semaines, par des sprints intermédiaires rondement menés. Notre collaboration va dans les deux sens, littéralement : nos contacts habituels connaissent entre-temps le secteur comme leur poche. Nous pouvons ainsi nous concentrer sur notre cœur de métier. C’est une énorme plus-value. »

« Un logiciel n’est jamais achevé »

La philosophie de l’évolutivité est profondément ancrée chez Cegeka. L’entreprise le prouve en travaillant de manière agile. La prise en charge approfondie du client et la subdivision du projet en courtes phases de développement de deux semaines avec à chaque fois un feed-back permettent d’éviter de nombreuses erreurs. Des coaches agiles encadrent les membres de l’équipe. Cegeka a encore publié récemment deux e-books sur la méthodologie agile et les bonnes pratiques en matière de qualité logicielle intégrée dès le départ.

Johan Lybaert (Director Applications Public chez Cegeka) : « Cegeka fabrique des logiciels durables, pas des produits jetables. La qualité du logiciel est une priorité dans un secteur en perpétuelle mutation comme celui d’Acerta. Un logiciel n’est jamais achevé, car sinon, il serait immédiatement obsolète. De nombreuses entreprises prétendent qu’elles travaillent de manière agile, mais nous, nous le faisons réellement. Vous ne pouvez réaliser des logiciels évolutifs qu’en discutant énormément avec les gens. Grâce à cette approche, Cegeka est aujourd’hui trusted partner des caisses d’assurances sociales ; nous desservons 95 % de ce marché. »

La prolongation de Ventouris a également des avantages sur le plan budgétaire : d’autres caisses d’assurances sociales peuvent à présent entrer dans le système dans des conditions accessibles. C’est ainsi que Securex travaillera elle aussi avec Ventouris à partir d’octobre 2018. Le programme de Cegeka sera donc utilisé dans la quasi-totalité du secteur. « Ce programme de base est le même pour tous, précise Johan Lybaert. Mais il est en même temps suffisamment flexible pour être adapté à l’entreprise. Songez à des caractéristiques spécifiques ou à la présentation de l’identité visuelle de l’entreprise, par exemple. »

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?