Scribblenauts Showdown
Publié le 15/06/2018 Dans Belgique  Par Nic007
Un changement complet de formule ?

Ce nouvel épisode de Scribblenauts n'a pas été développé par 5th Cell, son créateur historique, mais par le studio Shver Entertainment (à ne pas mélanger avec Shiver Games). Ce titre, jouable jusqu'à quatre autour d'une même console, se présente comme un party game où vous devrez utiliser un carnet de notes magique afin de résoudre les énigmes qui vous sont posées dans les vingt cinq mini-jeux proposés. En écrivant un mot avec la manette, l'objet apparaîtra alors à l'écran et vous pourrez vous en servir pour aider Maxwell et ses amis à progresser. La difficulté s'avère très progressive, les premiers jeux se limiteront à l'accomplissement d'une tâche simple (faire apparaître un objet utilisant la lettre A par exemple) et le titre permet de créer jusqu'à 35.000 objets grâce à un dictionnaire étoffé par rapport aux précédents opus. On devra souvent bricoler et effectuer un enchaînement d'objets farfelues afin de résoudre son tableau, la seule limite étant sa créativité. La logique sera davantage récompensée malgré tout, attribuant des points supplémentaires non négligeables.

Le mode Duel présente un enchaînement de mini-jeux dont il est possible de déterminer la catégorie et la difficulté. De son côté, l'Épreuve de force vous propulse sur une carte assez similaire à celle du jeu de l'oie. Lors de chaque tour, les joueurs disposent de cartes qu'il est possible d'utiliser d'emblée (par exemple pour avancer d'un nombre de cases précis) ou qui attribueront des récompenses au vainqueur du jeu. Pour remporter la mise, il suffit tout bonnement d'arriver premier au bout du plateau. Enfin, le mode Libre permet d'explorer librement huit niveaux différents afin de combattre des ennemis ou de résoudre les problèmes des personnages secondaires, c'est en quelque sorte le mode qui ressemble le plus aux anciens Scribblenauts et il est possible d'acheter des indices en cas de soucis de résolution d'épreuves. Quelque soit votre choix, chaque victoire sera utile pour engranger des Starites (l'équivalent des étoiles dans Mario) et ainsi personnaliser davantage votre avatar.

Une réalisation à la hauteur.

S'il y a un point où Scribblenauts a encore progressé, c'est dans sa réalisation technique. Le jeu affiche un aspect visuel très détaillé, des environnements pour le moins variés et des personnages plein d'humour. On croirait regarder un dessin animé, seul le design de certains objets pose problème car il n'est pas rare que deux items partagent une apparence similaire ! C'est la première fois que Scribblenauts déboule sur une console dénuée d'écran tactile et écrire les mots à la manette pouvaient sembler délicat. Finalement, il n'en est rien, l'interface est plutôt ergonomique et on accumule rapidement les récompenses. Au sein du mode Libre, on retrouve une subtilité supplémentaire car il est possible de rajouter ou d'enlever des adjectifs aux personnages que vous rencontrerez, de quoi changer littéralement leur humeur. Nonobstant, on reste devant un party game avec tous les défauts que ça présente, et le facteur chance sera ainsi très déterminant. Plus ennuyeux, des bugs de scripts sont présents et il peut arriver que l'intelligence artificielle affiche un comportement totalement erratique.

La durée de vie est en tout cas très correcte, comptez une bonne dizaine d'heures pour tester tous les plateaux et niveaux. Les musiques du jeu sont plutôt agréables et collent parfaitement à l'ambiance des épreuves, les bruitages sont assez amusants, en revanche aucune doublage parlé n'est présent (le jeu pèse seulement 2 Go). Nintendo Switch oblige, il est bien sur possible de jouer en mode dock, en mode tablette et en mode nomade, sachant que le titre exige une paire de Joy-Con par joueur. Certains mini-jeux utilisent en effet les motion control, comme ce fut le cas sur 1-2 Switch par exemple.

VERDICT

Scribblenauts Showdown est un party game amusant et relativement bon enfant. Le jeu apporte un peu de sang neuf à la série et permet d'accumuler des objets farfelus jusqu'à plus soif, tout en enrichissant son vocabulaire. En revanche, les fans de la série seront peut être désarçonnés par cette nouvelle direction, sachant que le mode histoire demeure particulièrement court.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
7 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?