Ni no Kuni II : L'Avènement d'un nouveau Royaume
Publié le 15/04/2018 Dans PlayStation 4  Par Nic007
Il était une fois.

Souvent décrit comme le Disney japonais, le studio Ghibli, créé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata, est à l'origine des films Princesse Mononoké, Mon Voisin Totoro ou encore Le Voyage de Chihiro, a réalisé l'intégralité des sublimes scènes d'animation du jeu, ainsi que sa bande son mélodieuse (signée Joe Hisaishi). L'intrigue de ce jeu signé Level 5 (Professeur Layton, Inazuma Eleven) n'est pas du tout une suite du premier épisode, mais se déroule dans le même monde parallèle, le Ni no Kuni. Ni No Kuni II : L'Avènement d'un nouveau Royaume raconte l'histoire du jeune souverain de Carabas, Evan Pettywhisker Sacha, qui a été détrôné à la suite d'un odieux coup d'État orchestré par le vil Ratoléon, le premier conseiller de son père. Avec l'aide de ses amis Roland, Shanty, Zoran, Hélio et de nombreux autres qu'il rencontrera au cours de son périple, Evan s'est donné comme mission de bâtir un nouveau royaume, sans conflit, unifiant toutes les contrées de Ni no Kuni. A l'instar d'Olivier dans le premier opus, Roland vient d'un autre monde et est le président d'une nation qui n'est jamais nommée dans le jeu (vraisemblablement les États-Unis). Il s'est retrouvé dans le Ni No Kuni après une attaque nucléaire et rapidement, il deviendra le protecteur d'Evan. Au sein du mode voyage, NKN 2 vous propose de parcourir un monde vaste où les lieux importants (villes, forêts, etc) s'explorent à taille réelle. En revanche, une grande partie du temps, vous vous déplacerez sur la carte du monde avec des personnages en mode Chibi. Les ennemis sont visibles et il est possible de les contourner, tandis que des points de voyage à activer permettront de se déplacer rapidement d'un point à l'autre.

Parallèlement à la reconquête de sa couronne dans le nouveau royaume d'Espérance, Evan doit aussi gérer tous les aspects de la vie quotidienne à l'intérieur des frontières, c'est à dire construire des magasins, des fermes, des casernes, et de nombreux autres bâtiments pour développer l'économie d'Espérance et fournir de nouveaux équipements à Evan et ses alliés pendant qu'ils exploreront le monde (une forge pour des armes, un institut de magie pour les sorts, etc). Vous pourrez recruter des habitants pour gérer ces magasins, sachant que dans le mode Royaume, la monnaie n'est pas la même que dans la quête principale (la pièce d'or remplaçant le florin) mais vous pourrez en collecter cycliquement dans les menus de gestion. L'or permet d'améliorer son château, de lancer de la recherche, ou encore de faire grimper en niveau les bâtiments déjà existants. Il faut noter que plusieurs PNJ spéciaux croisés dans l'aventure lors des quêtes annexes pourront rejoindre le Royaume en tant que main d'œuvre et officier en tant que spécialiste dans un domaine (cuisine, vêtement, forge, etc). Souvent, il y a d'ailleurs des sous-quêtes dans les quêtes (par exemple un personnage demande un service, mais il faut préalablement récupérer un objet ailleurs). Evan mènera également son armée dans des escarmouches. Les batailles à grande échelle contre d'autres armées mettront à l'épreuve les talents de stratège militaire d'Evan. Ces opérations militaires sont symbolisées sur la carte par des drapeaux. Evan est alors accompagné de quatre escadrons, et il est possible de faire tourner avec L1 et R1, les troupes autour d'Evan afin de sélectionner l'individu le plus à même d'éliminer la menace (le système rappelle le pierre-feuille-ciseau). Une jauge militaire est présente en bas à droite de l'écran et permet d'accélérer le déplacement des troupes, d'augmenter leur vitesse d'attaque ou d'entrer en mode furie. Une fois la bataille remportée, le jeu propose d'augmenter la difficulté pour un match retour, de quoi augmenter très nettement les gains de pièces d'or.

Une réalisation prodigieuse.

S'il y a un point où Ni no Kuni II impressionne, c'est avant tout dans sa réalisation technique. Les graphismes en cel shading sont littéralement magnifiques, les panoramas d'une grande variété, les effets spéciaux sont splendides, le bestiaire fait preuve d'une grande variété et les personnages semblent tous droits issus d'un dessin animé. Du travail d'orfèvre, auquel s'ajoute une animation qui demeure d'une grande souplesse, notamment sur la PS4 Pro qui bénéficie de surcroît d'une résolution 4K et d'une compatibilité HDR. Seule la carte dénote un peu visuellement, mais demeure agréable à parcourir. PS4 oblige, il est bien sur permis de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play. La jouabilité est un brin plus nerveuse que dans le premier épisode, et contrairement à de nombreux RPG nippons, Ni No Kuni II n'a pas choisi le sacro-saint système du tour par tour, mais des joutes en temps réel pendant lesquelles il est possible d'arrêter le temps pour choisir ses attaques. Les batailles ont lieu sur une zone circulaire ronde où seuls trois personnages (sur les six disponibles) peuvent vous accompagner (deux étant géré par l'intelligence artificielle). R3 permet de verrouiller une cible, tandis que L1 sert à passer en mode défense afin de réduire les dommages reçus. En pressant carré et triangle, vous pourrez respectivement lancer des attaques rapides mais peu puissantes ou puissantes mais plus lentes. Chaque protagoniste dispose de trois armes à courte portée et une arme à distance qui s'utilise via la touche R1. R2 ouvre quant à lui le menu des quatre compétences sélectionnées (correspondant aux touches carré, rond, croix et triangle). Les armes accumulent de la puissance, et à 100%, vous pourrez déclencher une compétence particulière.

Dans sa quête, Evan pourra également compter sur des phénomènes naturels connus sous le nom de Mousses. Ils peuvent attribuer des buffs offensifs et défensifs, augmenter la puissance d'attaque spéciale d'Evan et de ses amis, et les aider à combattre leurs ennemis. Au bout d'une certaine période, les Mousses peuvent lancer une attaque spéciale et un cercle bleu apparaît à l'écran. En se dirigeant dedans, vous apprécierez les nombreux effets, sachant que 100 Mousses uniques sont à collectionner, chacun possédant ses propres pouvoirs spéciaux (il est même possible d'en combiner). Plus terre-à-terre, l'Égaliseur permet de modifier les aptitudes des personnages, à chaque passage de niveau, sachez néanmoins que le jeu n'est pas réputé pour afficher une difficulté redoutable. Entre les armes qui se récupèrent toutes seules dans les coffres ou sur les ennemis, les Mousses, le Gardien (qui attribue des bonifications lors des combats) et une montée à niveau très simple (tous les personnages évoluent en même temps), NNK 2 sera une balade de santé pour les férus du genre. Les donjons annexes réservent davantage de challenge, car ils sont générés aléatoirement et le niveau des ennemi est proportionnel à votre niveau. Les textes du jeu sont entièrement doublés en anglais et en japonais (au choix) et les musiques se montrent toujours très inspirées (notamment le thème principal). L'aventure affiche une durée de vie d'un peu plus de trente heures, du moins pour terminer la campagne principale. Les quêtes annexes sont nombreuses, et si la progression est un brin linéaire, le voyage n'en demeure pas moins fort dépaysant et pas si enfantin que certains auraient pu le penser.

VERDICT

Ni no Kuni II se déroule plusieurs siècles après le premier volet et garantit un spectacle son et lumière palpitant sur PS4. A l'image de son aîné, Ni no Kuni II est un jeu de rôles très poétique. La collaboration entre Ghibli et Level 5 a abouti à un projet unique, et d'excellente facture. Bien sur, tout n'est pas parfait, notamment du côté de la progression ultra classique et de l'absence criante de difficulté, mais l'univers graphique est d'une rare beauté, les thématiques développées sont touchantes (bien qu'un brin naïves parfois), la durée de vie promet des dizaines d'heures de dépaysement, la localisation française est excellente, et la bande son assure une ambiance très harmonieuse.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
8 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?