Faut-il bannir les clés USB ?
Publié le 18/05/2018 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Anvers, le 18 mai 2018 – L’interdiction des dispositifs de stockage portables ne diminue pas le risque de fuite de données personnelles sensibles. Pour Kingston Digital, Inc., la sécurité offerte par les clés USB cryptées s’est considérablement améliorée ces dernières années. Leur utilisation serait même donc à conseiller, en complément d’une politique indiquant au personnel ce qu’il est permis ou non de faire, dans la perspective de la nouvelle réglementation européenne du RGPD.
Des informations publiées récemment ont fait état d’entreprises, comme IBM, qui souhaitaient interdire les clés USB afin d’éviter toute fuite de données. Ces organisations ne semblent toutefois pas avoir pris conscience de la place qu’occupent désormais les outils de stockage portables dans le monde professionnel. « Nous pensons que les entreprises qui interdisent l’utilisation des dispositifs de stockage amovibles à leurs employés ont trop peu analysé les différents modes de circulation des données dans et en dehors de l’organisation », commente Sibyl Jacob, Business Development Manager chez Kingston.
Screen Shot 2018-05-18 at 10.57.01.png
Protection des données personnelles
La raison pour laquelle les entreprises prennent aujourd’hui des mesures comme l’interdiction des clés USB est l’arrivée du RGPD. Cette réglementation vise à mieux protéger les données personnelles dans l’Union européenne. En cas de fuite de données, les organisations concernées se verront infliger des amendes qui peuvent atteindre 4 % de leur chiffre d’affaires annuel total ou 20 millions d’euros : de quoi les inciter sérieusement à réduire les risques.
L’interdiction des dispositifs de stockage portables peut apparaître comme une solution facile. Les entreprises ne réalisent cependant pas l’impact négatif qu’elle peut avoir sur leur efficacité et sur la productivité de leurs collaborateurs. En effet, l’utilisation de ces supports de stockage constitue aujourd’hui un besoin légitime pour des travailleurs toujours plus mobiles.

Citons quelques exemples :

le stockage hors cloud : les travailleurs nomades n’ont parfois pas accès aux fichiers dont ils ont besoin ou ne peuvent tout simplement pas les transférer à cause d’un réseau Wi-Fi local non sécurisé ou d’un pare-feu ;
l’importance du port USB : un port USB est souvent nécessaire pour mettre à jour les systèmes ou pour assister un client dans le cadre de l’installation d’un logiciel ;
les données externes : la collecte de données lors de recherches sur le terrain et dans le cadre de situations de crise ou d’opérations scientifiques.

La solution : les clés cryptées
L’utilisation de dispositifs cryptés permet d’accroître la cybersécurité, de soutenir la productivité des collaborateurs et d’être prêt pour le RGPD. Lorsqu’il s’agit de stocker des informations sensibles ou confidentielles de manière mobile, le cryptage est l’un des outils de protection les plus fiables. Les clés ou les disques durs USB cryptés sont de véritables solutions de sécurisation qui constituent un pilier essentiel de toute stratégie intégrée visant à prévenir la perte de données.
L’entreprise devra obliger ses employés à n’utiliser que des clés ou des disques durs USB cryptés. Il sera ainsi possible de conserver les avantages en matière de productivité, tout en garantissant la protection des données (personnelles sensibles). Les solutions USB cryptées sont conçues pour protéger les informations les plus sensibles à l’aide des règles et des protocoles de sécurité les plus sévères.
Les clés ou les disques durs USB cryptés sont des outils puissants qui permettent d’éviter les fuites de données. Ils garantissent un respect de la conformité et de la sécurité en offrant notamment :

un cryptage matériel en mode XTS AES-256 bits
un protection antivirus / contre les logiciels malveillants
la possibilité d’une gestion à distance
la conformité TAA / la certification FIPS
des capacités allant de 4 Go à 128 Go

Meilleure conscientisation
Par ailleurs, il est crucial de définir une politique qui établira ce qu’il est permis ou non de faire avec un dispositif de stockage portable. La formation permettra de mieux sensibiliser les collaborateurs et de limiter au maximum les comportements à risque dans le domaine des données personnelles.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?