En Belgique, les personnes diabétiques, les endocrinologues et les infirmières spécialisées tirent parti des avantages de FreeStyle Libre
Publié le 21/11/2017 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Le FLASH Symposium de ce week-end fut l’occasion de célébrer le premier anniversaire de FreeStyle Libre en Belgique. FreeStyle Libre est un dispositif de mesure de glucose révolutionnaire destiné aux personnes diabétiques. Une agence de recherche indépendante a reçu pour mission d’évaluer cette première année d’utilisation auprès de professionnels de la santé et de patients. Les données présentées lors du symposium(2) montrent que FreeStyle Libre est le système de surveillance glycémique qui a la préférence des endocrinologues belges (52 %) et des infirmières spécialisées (38 %). Selon la même étude, les patients belges apprécient fortement de ne plus avoir à se piquer pour mesurer leur glycémie (96 %). Les autres avantages cités sont la possibilité d’une mesure à tout moment (82 %) et l’accessibilité des données (63 %).

« FreeStyle Libre donne le contrôle aux patients et leur fournit des données concrètes. Au quotidien, nous voyons que ces données glycémiques très complètes les aident à mieux gérer leur diabète et à améliorer leur mode de vie », a ainsi expliqué le Professeur Ides Colin, du CHR Mons. « Disponible en Belgique depuis seulement un an, FreeStyle Libre a déjà bien fait son chemin et est aujourd’hui l’un des systèmes de surveillance glycémique qui a la préférence de nombreux endocrinologues et infirmières en diabétologie. »

Grâce au système Flash de mesure du glucose FreeStyle Libre d’Abbott, les habituelles piqûres du doigt(3) ne sont plus nécessaires. La mesure s’effectue ainsi au travers d’un capteur appliqué sur le haut du bras durant 14 jours. Par ailleurs, aucune piqûre n’est nécessaire pour procéder au calibrage de la mesure. Il s’agit d’une différence majeure avec les autres systèmes de surveillance en continu du taux de glucose.
Un an d’expérience en Belgique
La majorité des endocrinologues, infirmières spécialisées et des patients se félicitent du confort qu’apporte le dispositif. En effet, la piqûre du doigt n’est plus nécessaire et des données approfondies sont disponibles plus facilement. 21 % des endocrinologues mettent également en avant la capacité à mesurer une éventuelle hypoglycémie durant la nuit. La courbe complète du patient est disponible sur 24 heures, ce qui constitue un avantage additionnel pour les infirmières en diabétologie (38 %).

Voici le top 5 des avantages de FreeStyle Libre selon les patients :
- plus besoin de piqûre (96 %)
- des mesures disponibles à tout moment (82 %)
- des données aisément accessibles (63 %)
-plus besoin d’utiliser des bandelettes (56 %)
- possibilité de prendre une douche ou un bain avec le capteur (56 %)
L’étude « Real World Data » : une meilleure gestion du diabète
Plus tôt cette année, une étude de cas concrets a montré que les personnes qui utilisaient le système Abbott FreeStyle Libre pour scanner plus fréquemment leur taux de glucose étaient moins souvent sujettes à une hypoglycémie (manque de sucre dans le sang) ou à une hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang). Elles présentaient en outre de meilleurs taux de glucose moyen. Selon les données collectées, plus de 50.000 diabétiques utilisateurs du FreeStyle Libre vérifient leur taux de glucose en moyenne 16 fois par jour. C’est trois fois plus que les recommandations minimales américaines(4) et européennes(5) dans le cadre de tests classiques avec lancettes. Les données ont également montré que des vérifications fréquentes avec FreeStyle Libre participaient à une amélioration du contrôle de la glycémie.


Voici les enseignements majeurs tirés de l’étude « Real World Data » relative au système FreeStyle Libre:
- Plus de contrôles : les utilisateurs vérifient leur taux de glucose 16,3 fois par jour en moyenne.
- Dans la population donnée, les tendances suivantes ont pu être observées à mesure que la fréquence des vérifications augmentait :
Meilleure HbA1c : le taux de glucose moyen a diminué à mesure que la fréquence des contrôles augmentait, avec une HbA1c estimée diminuant de 8,0 à 6,7 %.
Réduction de l’hypoglycémie : les périodes sous les taux de glucose de 70, 55 et 45 mg/dL ont été réduites de 15 %, de 40 % et de 49 %.
Réduction de l’hyperglycémie : les périodes au-dessus de 180 mg/dL ont été réduites de 10,5 à 5,9 heures par jour.
Temps plus long passé dans la plage cible : les périodes dans la plage de glucose 70-180 mg/dL ont augmenté de 12,0 à 16,8 heures par jour.

A propos du diabète en Belgique(6):
- Selon les estimations de l’International Diabetes Federation, le diabète touche 8,0 % de la population belge adulte, soit 1 adulte sur 12. Selon les prévisions, ce chiffre atteindra 9,6 %, et donc 1 adulte sur 10, à l’horizon 2030. Ces chiffres comprennent les diabètes connus et inconnus.
- Selon les estimations, 1 personne diabétique sur 3 ne sait pas qu’elle est atteinte de cette pathologie et n’est donc pas traitée.
- Au total, plus d’un million de Belges présentent des taux élevés de glucose dans le sang et sont donc concernés par la prévention et le traitement du diabète et de ses complications.
- La prévalence du diabète de type 1 dans la population belge totale est proche de 0,4 %, soit 40.000 personnes. Selon les chiffres du Registre belge du diabète, on compte environ 10 nouveaux patients par an de moins de 40 ans atteints d’un diabète de type 1, pour 100.000 habitants. Ce nombre est comparable à celui des pays voisins.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2017 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?